Renseignement

Sat
05
Apr
Portrait de Joël-François DUMONT

Le renseignement d’intérêt Terre

Par Joël-François DumontDéfense n°132 — Paris, le 5 avril 2008.

La fonction renseignement est devenue l’une des quatre fonctions opérationnelles transverses de l’armée de terre. Le concept de bataille décisive n'étant plus aussi pertinent qu'auparavant, face à l'incertitude, le facteur humain est devenu prédominant. C'est désormais sur la phase de stabilisation de l'espace terrestre que se concentre l'effort principal. C'est « la manœuvre »…

Sun
10
Feb
Portrait de Joël-François DUMONT

Le renseignement d’intérêt maritime (RIMAR)

Par Joël-François DumontDéfense n°131 — Brest, le 10 février 2008.

La marine n’a plus son légendaire « 2ème Bureau » rue Royale. Ses besoins en matière de renseignement ont conduit l’EMM à créer en 2005 le Centre de Renseignement de la Marine. Installé à Brest dans les souterrains protégés de la Préfecture maritime, le CRMar a une mission de veille océanique.

Sat
13
Oct
Portrait de Joël-François DUMONT

La DRM fête ses quinze ans (2)

Par Joël-François Dumont — Défense n°129 — Paris, le 13 octobre 2007.

Les conflits asymétriques qui ont succédé à la guerre froide ont fait naître de nouvelles missions sans supprimer les anciennes. Veille stratégique, veille systémique, aide à la planification des opérations et soutien à l’engagement des forces en leur fournissant du renseignement tactique ou stratégique.

Fri
13
Jul
Portrait de Joël-François DUMONT

La DRM fête ses quinze ans (1)

Par Joël-François Dumont — Défense n°128 — Paris, le 13 juillet 2007. 

L’invasion du Koweït et l’envoi de nos forces dans le Golfe ont mis en lumière les lacunes et faiblesses de nos moyens de renseignement militaire et surtout l’absence d’une manœuvre d’ensemble de leur emploi en raison précisément d’une organisation inadaptée. Le projet du général François Mermet de DRM est alors relancé.

Sun
03
Jun
Portrait de Joël-François DUMONT

Renseignement, histoire & géopolitique

Par Joël-François DumontDéfense n°127 — Paris, le 3 juin 2007.

Le renseignement et le contre-espionnage, particulièrement en France, sont victimes d’un double déficit. Déficit moral, depuis le faux pas originel de l’affaire Dreyfus…et déficit intellectuel, tant il a été sollicité par la (mauvaise) littérature d’espionnage et au mythe (trop facile) de l’origine secrète et conspirative des événements. Il y a là un vrai problème culturel.

Sat
10
Mar
Portrait de Joël-François DUMONT

Renseignement : le modèle anglais fait des adeptes

Par Joël-François DumontDéfense n°126 — Paris, le 10 mars 2007.

Les réformes des services de Renseignement dans les pays démocratiques ont en commun de ne pas être dénuées d'arrières pensées politiques et de tenir davantage compte de la culture du pays en la matière que de ses véritables besoins opérationnels. Alors que les professionnels considèrent le modèle britannique comme un modèle d'efficacité.

Mon
05
Feb

EADS, le top des taupes

Par Uriel Da Costa — Bakchich —  Paris, le 5 janvier 2007.

Lors d’un sommet franco-allemand à Berlin, Jacques Chirac aurait évoqué une affaire délicate avec Angela Merkerl concernant l’emploi d’une Américaine, très liée à Tom Enders, pour « superviser » les laboratoires de recherche du groupe EADS dans le monde… De quoi faire éternuer la DST s’y l’on en croit Bakchich …

Mon
05
Feb
Portrait de Joël-François DUMONT

Espionnage : le grand cirque

Par Joël-François Dumont — Défense n°125 — Paris, le 5 février 2006. 

Entre ceux qui se voilent la face et ceux qui se révèlent incapables de trouver des parades efficaces, le monde de l'espionnage a encore de beaux jours devant lui. Le comble étant que la plupart des affaires ne sont même plus rendues publiques, de peur de déplaire aux pays qui « pratiquent ».

Sun
01
Oct
Portrait de Joël-François DUMONT

Concilier l'inconciliable

Par Joël-François DumontDéfense n°123 —Paris, le 1er octobre 2006.

« La légitimité d’une politique publique d’intelligence économique s’appuie sur les pouvoirs régaliens de l’État et leur influence structurante ». Pour Alain Juillet, l’État-stratège est donc bien « au cœur de l’intelligence économique en jouant le rôle de réducteur d’incertitudes »…

Tue
13
Jun

Quand les jihadistes ont le pétrole pour cible

Par Joël-François Dumont Défense n°121 — Paris, le 13 juin 2006.

Les grandes augmentations des prix du pétrole ont eu pour origine l'embargo pétrolier arabe de 1973, la révolution en Iran, l'invasion du Koweït par l'Irak ou l'invasion américaine de l'Irak, mais pas des attentats terroristes, même s’ils ont pu provoquer des hausses passagères des prix du brut. Il est clair que l'objectif des jihadistes, c'est de s'emparer des sources de pétrole pour financer le jihad...

Pages

S'abonner à RSS - Renseignement