Morphée : entraînement à l’évacuation médicale d’urgence

Source : Armée de l'Air ─ Paris, le 27 juin 2018.

Allongés sur des brancards, plusieurs blessés graves sont entourés par du personnel médical des armées. Dans la soute d’un C135, l’espace pris par les modules d’évacuation médicale oblige à maîtriser chacun de ses gestes. Les échanges dans le bruit d’un avion militaire se font aussi bien en français qu’en anglais. Embarquement pour un vol de quatre heures au départ de la base aérienne (BA) 125 d’Istres pour un entraînement, du 12 au 16 juin 2018, à la mise en œuvre de Morphée.

Les armées françaises sont fortement engagées en opérations extérieures. Ces dernières ne peuvent pas se réaliser sans une part de risque. Morphée, pour « module de réanimation pour patients à haute élongation d’évacuation », est un système médical d’évacuations pour blessés graves. Ce système a des capacités de prise en charge allant jusqu’à la réanimation en vol, depuis un théâtre d’opération vers la métropole, et ce, au moyen d’un avion ravitailleur C135 employé pour ses capacités cargo. Modulable, il permet de prendre en charge jusqu’à douze patients. Il peut être mis en œuvre en moins de 24h grâce à une astreinte de l’ensemble du personnel et d’un avion.

Organisé par l’escadrille aérosanitaire 6/560 « Étampes » de la BA 107 de Vélizy-Villacoublay, le service de santé des armées (SSA) et le groupe de ravitaillement en vol 2/91 « Bretagne », Morphée est l’assurance d’une prise en charge médicale d’urgence comparable à un service hospitalier en soins intensifs. Deux fois par an, ces trois acteurs de l’évacuation médicale d’urgence se réunissent sur la BA 125 pour un entraînement grandeur nature. Ce sont six convoyeurs de l’air, 16 personnes du SSA et plusieurs équipages C135 qui ont ainsi pris part à un entraînement au sol et en vol. 

Lors de certaines sessions d’entraînement, les nations alliées, opérant avec des systèmes équivalents à Morphée, sont conviées. Cette fois-ci, les allemands et les belges ont répondu présents pour partager et croiser les expériences.

Le saviez-vous ?

La mission d’évacuation médicale aéroportée n’est pas uniquement réalisée grâce au module Morphée et au C135. Tout au long de l’année, un Falcon de l’escadron de transport 60 de la BA 107 est en alerte, équipé de modules d’évacuation médicale permettant le rapatriement de un à deux patients graves. C’est en moyenne une mission par semaine d’évacuation médicale qui est ainsi réalisée à la fois pour les théâtres d’opération, mais également pour les forces prépositionnées et les forces en outre-mer.

Lien utile :

Service de Santé des Armées (SSA)

Rate this article: 
Aucun vote pour le moment