Le C-130J : efficace et opérationnel

Source : Armée de l'Air ─ Paris, le 21 juin 2018.

La France a commandé en 2016 auprès du constructeur américain Lockheed-Martin 4 avions de transport tactique C-130J-30 Super Hercules, dont deux en version ravitailleur (KC-130J-30).

Le premier appareil a été réceptionné par la DGA le 22 décembre 2017 sur la B.A. 123 d’Orléans-Bricy, base historique du transport aérien militaire, avant d’être livré à l’escadron 2/61 « Franche-Comté » chargée de sa mise en œuvre. Le second devrait suivre en 2018 et les deux ravitailleurs en 2019. Les deux KC-130J-30 auront pour mission de « garantir la mobilité des forces spéciales des trois armées » et à « acquérir rapidement la capacité de ravitaillement en vol d’hélicoptère, primordiale pour assurer pleinement la mission Combat Search and Rescue (CSAR) des EC725 Caracal » de l’escadron 1/67 Pyrénées. 

 

 

Dernier-né de la gamme C-130 lancée à la fin des années 1990, le C-130J Super Hercules est une version profondément modifiée et modernisée du C-130H dont il est une sous-version allongée. Équipé de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100 D3 avec des hélices courbes à 6 pales, il est doté d’une avionique modernisée et d’une nouvelle motorisation par rapport au C-130H, dont l’armée de l’Air possède 14 appareils.

Ces quatre appareils devraient, à l’horizon 2021, rejoindre la 62e Escadre de Transport sur la B.A.105 d’Évreux-Fauville pour y être regroupés en 2024 avec six C-130J-30 de la Luftwaffe constituant une flotte franco-allemande de 10 C130J modernisés, comme décidé en avril 2016 par les ministres français et allemand de la défense, Jean-Yves Le Drian et Ursula von der Leyen. Une décision confirmée en 2017 par la signature d'un accord intergouvernemental entre les deux pays pour l'exploitation, la maintenance des appareils et de la formation des équipages.

Moins de deux ans se seront écoulés entre la signature du contrat FMS avec les États-Unis et la livraison du premier aéronef portant la cocarde tricolore. Une performance rare qui mérite d’être saluée. NDLR.


Le C-130J Super Hercules -- Photos : Olivier Ravenel © Armée de l’Air

 « L’arrivée du C-130J offre à l’Armée de l’air de nouvelles capacités opérationnelles, explique le lieutenant-colonel Stéphane Séry, commandant l’escadron de transport 2/61 « Franche-Comté ». L’un des atouts les plus marquants du C-130J par rapport au C-130H est la visualisation et l’appréciation de la situation tactique qu’il offre à l’équipage.»

L’ensemble de la flotte C-130 est mise en œuvre par l’escadron de transport 2/61 « Franche-Comté » sur la base aérienne 123 d’Orléans-Bricy. L’acquisition de deux C-130J-30 et deux KC-130J apporte une réponse rapide à l’exploitation opérationnelle exceptionnelle de l’Armée de l’air, laquelle est amplifiée par la déflation en cours de la flotte C160 Transall et les retards dans le déploiement progressif de l’A400M Atlas.Dans le cadre de la coopération franco-allemande sur le C-130J, un training center binational devrait voir le jour en 2021. Il comportera des simulateurs de vol et de soute.

Liens utiles :

Le C130J se pose à Orléans (2018-01-22) 

Fiche technique du C-130J

Rate this article: 
Aucun vote pour le moment